BIENVENUE

Chers lecteurs, chères lectrices,

Ce blog a été créé en mars 2014 par Avrile Floro. Alors étudiante en deuxième année de licence à la Grande École du Droit (GED), elle a pensé qu’il était nécessaire de créer un blog, pour narrer la vie estudiantine et événementielle au sein de la GED et, ainsi, montrer sa richesse et ses points de démarcation par rapport aux autres cursus.

1522012_776658592348938_1480674000_n

Avrile Floro lors d’un événement EY © C. Rabinovici


La « Grande École du Droit » fut créée en 2009 par le Professeur Magnier. Cette formation se destine aux étudiants intéressés par les domaines du droit des affaires, tels la fiscalité, l’arbitrage, la finance ou encore le droit du commerce international. En effet, le diplôme universitaire Etudes Juridiques Comparatives et Internationales de la GED est délivré au bout de quatre années durant lesquelles les étudiants assistent à tous les cours classiques d’une licence de droit, mais complètent par ailleurs leur formation par divers enseignements en rapport avec l’économie ou le Common Law, pour la plupart dispensés en anglais. Puis, lors de leur quatrième année, ils ont la possibilité de partir suivre un Master of Law (LL.M) à l’étranger, dans l’université de leur choix, tout en poursuivant le Master 1 en droit des affaires de la Faculté Jean-Monnet. À la fin de cette dernière année, en plus de la licence et du DU validés précédemment, ils obtiennent donc un double diplôme avec d’une part, un Master 1 en droit des affaires, et d’autre part, le LLM suivi pendant un an.

EY2013ged-xmas-142

La Grande Ecole du Droit lors de la Christmas Party chez Ernst & Young – © C. Rabinovici

Au fil des années, un grand esprit d’entraide s’est développé au sein de la GED pour faciliter nos études. En effet, dès lors que la « Grande École du Droit » nous donne l’occasion de suivre d’autres enseignements, nous avons en contrepartie une plus grande charge de travail. L’entraide nous permet alors d’appréhender chaque année avec sérénité et efficacité. En outre, l’association organise durant l’année des événements divers comme un weekend d’intégration, une remise de diplôme, des soirées After Work, ou encore un voyage de fin d’année rassemblant toutes les promotions. Ce sont des moments forts dans la vie de la formation, qui récompensent notre investissement et nous permettent de nous rapprocher. 

La plupart d’entre nous entretiennent donc des liens solides avec leurs camarades, mais aussi avec leur tuteur. En effet, nous avons la chance d’avoir un étudiant de la GED qui nous épaule du premier au dernier jour de la formation. Ces relations sont les premiers éléments de notre réseau professionnel, composé aussi de partenariats divers, comme ceux avec l’Association Française des Juristes d’Entreprise ou le cabinet Allen&Overy. Ils facilitent notre recherche de stages et nous prodiguent des conseils précieux à propos des étapes clés de notre parcours personnel, comme le choix du LL.M, du Master 2 ou le passage de l’examen du barreau, que celui-ci soit à Paris ou New-York. 

10172652_1232527633428696_3938785183678886333_n

La Grande Ecole du Droit lors de la Christmas party dans les locaux d’EY – © C. Rabinovici

Mais tout cela n’est rendu possible que par la sélection, à l’entrée de notre formation, d’étudiants qui ont obtenu la confiance du corps professoral comme des actuels élèves. En effet, si les résultats sont importants, car ils permettent de nous assurer que les étudiants seront capables de fournir une charge de travail suffisante, la Grande École du Droit recherche principalement des personnalités étant capables d’apporter un nouvel horizon, de partager leur propre expérience. Notre force vient de notre diversité : beaucoup d’étudiants de la formation viennent de pays différents ou ont vécu longtemps à l’étranger, d’autres ont des engagements associatifs forts. Tout cela nous apprend à nous familiariser avec un environnement varié, nous permettant ainsi de nous enrichir mutuellement. Enfin, il faut garder à l’esprit que si la « Grande École du Droit » nous permet de grandir, notre rôle est ensuite de la faire prospérer en la représentant et promouvant dignement. 

Noémie Legrand & Mathieu Gruson