Runassceaux 4.0 : Vaincre la mucoviscidose en donnant son souffle à ceux qui n’en n’ont plus

         C’est le 30 septembre dans le majestueux Parc de Sceaux, lors d’un beau jour d’autonome ensoleillé, qu’était organisé la session 2018 des Virades de l’Espoir : une course organisée dans l’objectif de lever des fonds afin de participer au combat contre la mucoviscidose.

1

Depuis 1985, les Virades de l’Espoir ont réussi à récolter plus de 110 millions d’euros, à la fois investis dans la recherche, dans la rémunération des postes de soins ; mais également dans l’accompagnement des familles frappées par la mucoviscidose. Afin de récolter des fonds, les Virades s’emploient à réunir chaque année, pour la course qu’ils organisent, le plus de personnes possibles. Que vous soyez sportif ou non, jeune ou plus âgé, l’évènement est ouvert à tous et propose trois modalités de parcours différentes : une course (de 5 ou 10 kilomètres), un jogging (d’1, 5 ou 5 kilomètres), mais également une marche de 5 kilomètres. Vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas prendre part à la course, mais souhaitez quand même apporter votre soutien à la cause ? C’est tout à fait possible ! Vous pouvez vous inscrire en tant que bénévole, ou bien directement faire un don : tout le monde peut donc soutenir la noble cause que défendent les Virades de l’Espoir.

           
        3   Il existe dans la Grande École du Droit, et ce depuis 4 ans, l’équipe Runassceaux. Cette équipe s’occupe chaque année, non seulement, de rallier des étudiants de la GED, que ce soit pour la course ou le bénévolat ; mais elle organise aussi une collecte de fonds qu’elle reverse à l’association « Vaincre la Mucoviscidose ». L’équipe Runassceaux est, cette année, composée d’étudiants de deuxième année (sur la photo et de gauche à droite : Wafaa El Aryani, Guillaume Huan, Camille Quitana et Valentine Labaume). Ces 4 étudiants motivés ont repris le flambeau pour cette 4èmeannée d’existence de Runassceaux, et n’ont en aucun cas failli à leur mission. Ils reprennent ainsi les rênes de ce beau projet, initié à l’origine par Emma Laudinat, ancienne élève de la Grande École du Droit, désormais en Master 2 à l’Université Panthéon Sorbonne en Droit, économie et gestion de l’audiovisuel. Au moment de la création de Runassceaux, elle a été épaulée par trois autres camarades dont : Mai Le Van, actuellement en Master 2 à l’Université Paris Dauphine en Fiscalité de l’entreprise, Anne-Isabelle Legouy, désormais en M2 à l’Université Paris-Sud en Droit privé fondamental, ainsi que Mayeul Lelièvre maintenant en M2 à l’Université Panthéon-Assas en Droit et économie

           4
Runassceaux a, cette année encore, rempli brillamment sa mission en réussissant à mobiliser 390€, mais aussi, en mobilisant de nombreux élèves prêts à donner de leur personne. Que ce soit en étant bénévole, ou en participant à la course, les élèves ont su transmettre leur bonne humeur, leur goût du partage et de l’échange, toujours présent dans
cet évènement que sont les Virades de l’Espoir. Tandis que certains étudiants distribuaient les dossards, d’autres s’employaient à baliser le parcours, à aider au ravitaillement, à distribuer les médailles, ou tout simplement, à participer à la course. Les opportunités d’apporter son soutien à la cause étaient multiples ; et Runassceaux autant que les élèves de la GED, toujours plus motivés, n’ont pas manqués de s’enquérir de ces opportunités en aidant et soutenant, là où le besoin s’en faisait ressentir.

2

            Nous remercions particulièrement toute l’équipe Runassceaux pour son excellente organisation et sa capacité à soutenir aussi ardemment une cause ! Des remerciements aussi, à tous les coureurs, marcheurs et bénévoles ayant donnés de leur temps, de leur personne et de leur souffle ; et à ceux qui n’en avait plus !

Jeanne Tabey

 

Une semaine, trois évènements : la rentrée vue par une nouvelle arrivante

Après la joie d’avoir été acceptés dans la formation d’excellence qu’est la Grande École du Droit (GED) vient l’appréhension pour les élèves de plonger dans le monde nouveau de la faculté. Comment la rentrée va-t-elle se dérouler ? Quels vont être leurs camarades de promotion ? Parviendront-ils à suivre le rythme de la faculté de droit ? Ce sont autant de questions qui font douter les nouveaux étudiants. C’est pourquoi les étudiants de la Grande École du Droit de la faculté Jean-Monnet mettent en place de nombreux événements afin de les intégrer dans leur “nouvelle famille”, en leur faisant rencontrer aussi bien leur promotion que celles qui leurs ont précédés, afin qu’ils envisagent leur rentrée avec sérénité. Outre la mise en relation directe des élèves avec l’association via les réseaux sociaux dès le mois de juillet, trois rassemblements ont particulièrement marqués mon intégration en tant que nouvelle étudiante au sein de la GED.

Le pique-nique de rentrée au parc de Sceaux

 

            Ce pique-nique est devenu une tradition de l’Association des Élèves et Anciens Élèves de la Grande École du Droit (AEGED). Il permet aux étudiants de partager, dans le magnifique parc de Sceaux, un moment convivial avec tous les membres de la GED. J’ai particulièrement apprécié la présence de plusieurs anciens élèves, qui n’étudient plus aujourd’hui au sein de la GED, et qui pourtant continuent de se rendre à ce pique-nique pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux et retrouver le reste de la famille GED. Pour nous, ce fut l’occasion de découvrir l’ambiance de l’association, de nous rendre compte de la proximité entre les élèves, ainsi que d’établir nous-mêmes un premier contact avec les deuxièmes et troisièmes années. Les étudiants de « GED 2 et 3 » avaient tout préparé pour nous accueillir au mieux : le point de rendez-vous à la fac permettant de nous y rendre tous ensemble ; la préparation de plats et desserts faits-maison ; enfin, une bonne humeur permanente, qui ont permis à chacun de se sentir à l’aise et réjoui. C’est donc une tradition que nous avons à présent hâte de perpétuer, pour accueillir les futurs « GED1 » aussi bien que nous l’avons été !

41944128_2337481256266656_8575863089432363008_n.jpg

La cérémonie de rentrée des élèves de la GED et de leurs partenaires

 

            Par la suite, nous avons été conviés à une cérémonie de rentrée dans les très beaux locaux de l’ancienne mairie de Sceaux. Nous nous y sommes rendus en avance, toujours accompagnés par des élèves des années supérieures, afin d’écouter le discours du Professeur Véronique Magnier, la directrice de notre cursus ; celui de Pierre Delassis, le co-directeur de la Grande École du Droit ; ainsi que de Tali Levy, présidente de l’AEGED. Ils se sont particulièrement adressés à nous en nous souhaitant une bonne 41991907_2337446326270149_2353077977203343360_o.jpgrentrée ; mais aussi en nous encourageant à poursuivre les efforts que nous avions fournis pour intégrer la GED, afin de vivre au sein de l’École,des années heureuses, fructueuses et enrichissantes, tant du point de vue intellectuel et professionnel qu’humain. 

Ensuite, nos parents ont également été accueillis. L’objectif était qu’ils soient parfaitement mis au courant du déroulement de notre formation, afin qu’ils puissent nous accompagner au mieux tout au long de nos études. Nous avons alors eu l’honneur d’entendre un discours délivré par Anne Laure Paulet de l’Association Française des Juristes d’Entreprise (AFJE) et de Jean-Philippe Denis, représentant du doyen de la faculté. 41948666_2337453086269473_8181536614363693056_oLe Professeur Véronique Magnier, Pierre Delassis et Tali Lévy ont à nouveau pris la parole pour détailler les atouts et apports de la formation, notamment du Master of Laws (LLM), mais aussi pour insister sur la richesse de la vie associative, qui unit tous les membres de la GED de génération en génération.

Enfin, les élèves de deuxième et troisième année avaient organisé un buffet au fond de la salle, pour approfondir les rencontres entre enseignants, étudiants et parents, dans une ambiance conviviale. Certaines élèves du pôle digital de l’AEGED ont d’ailleurs 42045529_2337451999602915_3352303445762637824_o.jpgimmortalisé ce moment par des photographies, disponibles sur la page Facebook de l’association. Cela nous permet de garder des souvenirs inoubliables de ces premiers moments de rencontre et de partage.

Le week-end d’intégration

 

42095878_2338738826140899_2694436162503704576_o.jpgEnfin, le dernier événement de cette première semaine au sein de l’École a été le week-end d’intégration (WEI) à Aubigny-sur-Nère. Il fut entièrement organisé par les élèves de deuxième et troisième année. Le lieu de rendez-vous, l’organisme partenaire, les repas, le trajet, les activités sur place : tout avait été prévu pour que ce WEI se déroule dans les meilleures conditions pour 70 étudiants peuplant nos promotions. 

Au programme, des activités comme la découverte de nos parrains et marraines, des parcours coopératifs, des parties de « bubble foot », ou encore des soirées à thèmes se sont succédés avec des moments de partage, de discussions et d’anecdotes autour de la Grande École du Droit, le tout dans une ambiance festive où le rire et la fraternité ont toujours été au rendez-vous ! 

41960035_2338735522807896_1240553762456600576_o

Nous ne pourrons jamais assez remercier les promotions supérieures d’avoir fait de ce premier week-end tous ensemble un très bon moment. Après ce premier avant-goût de ce qu’est la vie étudiante au sein de l’AEGED, nous ne pouvons qu’attendre avec impatience le voyage de promotion qui clôturera une année qui s’annonce joyeuse pour tout le monde.

Domitille LECORBEILLER (GED 1)