Le LLM Road Show 2018

Chaque année, la Grande Ecole du Droit (GED) permet à ses étudiants, après avoir validé leur troisième année de licence, de partir faire un LLM, un diplôme de droit reconnu internationalement, tout achevant parallèlement un Master 1 à la Faculté Jean-Monnet. Avant que ce projet devienne une belle réussite, ce fut tout d’abord un pari. En effet, la fondatrice de le GED, le Professeur Magnier, avait pour objectif que de jeunes étudiants ayant une appétence pour le droit des affaires internationales puissent devenir des juristes et avocats qualifiés, capable d’évoluer dans ce domaine.

43029679_2358953144119467_292002100466941952_o

Dans cette perspective, l’Association des élèves et anciens élèves de la Grande Ecole du Droit (AEGED) organise chaque année un LLM Road Show. Cet évènement, qui se déroule dans un cabinet d’affaires anglo-saxon parisien, réunit divers acteurs d’universités étrangères qui viennent présenter leur faculté et les LLM qu’elle propose. Il a pour objectif d’aider les étudiants à faire leur choix, notamment par la rencontre avec ces représentants et d’anciens étudiants.

Cette année, le LLM Road Show se déroula chez Allen & Overy, un cabinet anglo-saxon faisant parti du Magic Circle. Plusieurs intervenants sont venus représenter leur université : Mme Caryn Voland, vice doyenne de l’université de Georgetown à Washington ; Mme Valbona Myteberi, vice doyenne de l’université Cardozo à New-York ; Maxi Scherer et Anna Gray, directrices de programme à Queens Mary à Londres ; et enfin, M. Denis Baas, le directeur de recrutement pour les programmes LLM à l’université de Tilburg au Pays-Bas. Par ailleurs, d’anciens étudiants ayant effectué un LLM sont venus raconter leur expérience et nous délivrer des conseils.

En ce premier lundi d’octobre, l’événement s’est déroulé en trois temps. D’abord, les intervenants des universités étrangères nous ont présenté leur université, les LLM qu’elle propose et leurs atouts. Ensuite, d’anciens étudiants ont partagé leur expérience personnelle : les raisons de leur choix, leur ressenti durant cette année dans une faculté étrangère, son apport dans la suite de leur parcours. Ces deux temps d’intervention furent ponctués par des séances de questions-réponses. Enfin, le LLM Road Show s’est achevé par un pot qui permit aux étudiants de discuter de manière plus informelle avec les intervenants.

Après un discours d’introduction fait par la responsable des ressources humaines d’Allen & Overy, ainsi que par le professeur Magnier et Pierre Delassis, le codirecteur de la GED, les présentations ont commencés. 

Tout d’abord, chaque représentant a présenté les spécialités de sa Faculté et nous a rassurés sur nos appréhensions possibles à les rejoindre. Ainsi, la vice doyenne de l’université de Georgetown nous a parlé des bourses envisageables pour intégrer cette université mais aussi du cadre d’excellence qui règne dans la ville, siège de grandes institutions américaines et mondiales. Celle de Cardozo a loué le cadre familial de son université, mais aussi la liberté dans le choix des matières, permettant à l’étudiant de suivre un parcours au plus près de ses intérêts. Les deux représentantes ont enfin insisté sur les avantages que présentent leur université pour les étudiants qui se destinent à passer le barreau de New-York. De notre côté de l’Atlantique, les représentantes de Queens Mary nous ont indiqué que leur formation rendait les étudiants aptes à la rédaction d’actes juridiques en anglais aussi bien qu’à l’appréhension des procédures judiciaires anglaises. Enfin, M. Baas a, quant à lui,43065489_2358954244119357_4109998714012041216_o appuyé sur l’innovation pédagogique dont fait preuve la faculté de Tilburg et l’attention particulière qu’elle porte aux nouvelles technologies. Il nous a aussi décrit les liens que son université entretient avec des organisations publiques, notamment l’Union européenne ou l’OCDE en matière de fiscalité, et les débouchés importants du LLM en fiscalité au sein du Bénélux.

Ensuite, ce fut au tour des anciens étudiants de s’exprimer. Tous les cinq se sont accordés sur le fait que le LLM avait été une expérience inoubliable et transformatrice, tant au point de vue professionnel que personnel. Chacun a ensuite insisté sur les critères qu’il estimait les plus importants à prendre en compte pour faire son choix.

43085712_2358954980785950_6511922362135347200_o

Par exemple, Lucie Laurent, une ancienne élève de la Grande Ecole du droit, a souligné le fait qu’il n’existait pas de bon ou mauvais projet, qu’il est surtout important de placer son LLM au sein d’un projet en adéquation avec sa personnalité. Elle fut la première à décider de faire son LLM à Tokyo. C’était un rêve d’enfant pour elle, mais cela se plaçait aussi dans la continuité d’un projet professionnel tourné vers l’Asie. Par ailleurs, Wassim Mokadem, également ancien étudiant à la GED, a déclaré que la présence d’institutions américaines et mondiales à proximité de son université avait été un facteur décisif dans son choix de rejoindre l’université de George Washington. Cela lui a notamment permis de faire un stage au sein de la Banque mondiale à Washington, dans le domaine de la fiscalité.


Enfin, le pot a commencé. Personnellement, j’étais assez intéressé par le LLM « International Tax Law » proposé par l’université de Tilburg. J’ai donc pu, avec d’autres étudiants, en discuter avec M. Baas. Nous avons beaucoup apprécié le fait de pouvoir rencontrer la personne s’occupant des candidatures, de voir un visage derrière les

procédures informatiques qui peuvent parfois être angoissantes pour les étudiants. Il nous a aussi renseignés sur divers points relatifs à son université : la vie locale, les opportunités aux Pays-Bas, les démarches pour se loger ou encore les associations présentes au sein de l’université. Plus largement, cela nous a permis de converser, avec ces divers représentants, de l’actualité économique, politique et juridique au niveau mondial ou national qui peuvent avoir un fort impact sur l’évolution des professions du droit. 

Pour finir, il est toujours agréable d’avoir également des informations de la part des élèves sur le déroulement de leur année, la vie étudiante qu’ils ont menée, mais aussi sur les choix qu’ils ont fait à leur retour de LLM. 43053186_2358950984119683_7504504628684259328_o

Pour conclure, nous remercions chaleureusement, au nom de tous les étudiants de la GED, les représentants des universités qui ont fait l’effort de se déplacer ainsi que le Cabinet Allen & Overy pour nous avoir accueilli. Nous remercions également les étudiants de la GED qui ont travaillé de longs mois sur ce projet pour qu’il soit une réussite. Ces longs mois sont l’occasion pour eux de se professionnaliser en étant au contact des divers acteurs du monde juridique, en préparant un évènement dans son entièreté, mais aussi l’animant le moment venu.

Jeanne,  Domitille  et  Mathieu