A LA DECOUVERTE DES NOUVEAUX MEMBRES DU BUREAU

Présidente : Léa Rigoutat

55945085_546873879136075_2830516175438348288_nActuellement étudiante en 2ème année à la GED, j’ai rejoint notre belle formation à la suite d’un baccalauréat scientifique passé en province, à Grenoble plus particulièrement. 

Ayant l’ambition de devenir avocat fiscaliste et d’exercer aux Etats-Unis, j’ai vite compris que la Grande Ecole du Droit était l’un des meilleurs moyens pour réaliser mon projet professionnel. J’ai de plus été immédiatement séduite par l’esprit de la formation, le cher ‘esprit GED’, qui transparaît dans la vie de l’association notamment. 

Je suis ainsi très fière de reprendre la tête de l’AEGED pour cette année 2019, aux côtés de mes camarades membres du bureau ainsi que de nos chefs de pôle. Nous avons pour cette année beaucoup d’ambition et souhaitons faire évoluer le diplôme tout en participant à rendre meilleure la vie étudiante à la GED ! 

 

Vice-Président : Tancrède De La Touanne

55780637_603803376773080_7196885026401681408_n.jpgC’est après un baccalauréat scientifique que j’ai rejoint la Grande Ecole du Droit. Mon parcours professionnel n’étant ni fixé ni défini, cette formation est pour moi le meilleur moyen de trouver une vocation ; il m’est donné l’opportunité de m’intéresser à des sujets aussi variés que palpitants, aussi vastes qu’exaltants, aussi divers que passionnants. 

La vie associative est la clef d’études réussies, et c’est précisément pourquoi je suis aujourd’hui Vice-président de la Grande Ecole du Droit, aux côtés de mes camarades de lutte bien-aimés. Cette année sera, j’en suis sûr et intimement persuadé, pleine de projets, d’ambitions, de rebondissements et de péripéties. 

Je saurai, je l’espère, me montrer à l’écoute des étudiants et de mes collègues pour avancer ensemble. La Grande Ecole du Droit est en marche, et elle marche vite.

Vive la Grande Ecole du Droit. 

Vive la République.

 

Secrétaire Général : Guillaume Huan

55807420_2225213257732068_2551542437357027328_n.jpgDernier élément mais pas des moindres à avoir rejoint un bureau de choc. Je suis déterminé à être plus que l’homme derrière les mails cette année et à soutenir autant que possible l’association. 

Je suis le parfait exemple du scientifique qui a viré de bord pour se plonger complètement dans ce qui lui correspond : les lettres. Je m’appliquerai à user de cette fibre littéraire pour assurer à la formation des échanges de qualité, tant sur le fond que sur la forme, avec l’administration comme avec les professionnels. 

Cependant, je ne resterai pas que derrière la boîte mail de l’association mais m’impliquerai pleinement dans les activités du bureau afin de faire grandir encore plus ce projet qu’est la Grande Ecole du Droit. Bonne humeur tout en restant responsable est mon moto. Je compte aussi bien l’appliquer à ma mission de Secrétaire général que le développer au sein du cursus afin que brillent toujours plus l’esprit de famille mais aussi le travail d’équipe qui caractérisent la Grande École du Droit. 

Être Secrétaire général à l’aube des 10 ans de la GED est plus qu’une responsabilité, un défi, avec des enjeux tout à fait nouveaux que je relèverai avec ardeur. Un nom, un programme, être efficace tout en restant moi-même.

 

Trésorière : Lizy Kim 

55931063_1085432011663646_1094575795524861952_nAprès avoir obtenu un baccalauréat scientifique au lycée Marie Curie de Sceaux, c’est avec joie et détermination que j’ai rejoint la Grande Ecole du Droit et son association étudiante. Loin d’avoir été traumatisée par les sciences, j’ai décidé de m’orienter vers le droit pour le challenge intellectuel que cette importante matière en constante évolution offre, ainsi que pour la dimension internationale offerte par la GED. 

En parallèle de ma vie académique, je pratique le piano depuis un peu plus d’une dizaine d’années maintenant, ainsi que le chant, deux activités qui me tiennent à cœur. 

Depuis cette année 2019, j’ai le plaisir d’être la trésorière de l’AEGED. Mon rôle est ainsi de superviser l’évolution des charges et produits de l’association, connaître les sources de dépenses et de revenus, et répartir les fonds de façon adéquate. J’ai l’intention de remplir mon rôle de manière honnête et transparente envers les membres de l’association, dans l’objectif d’être dans un équilibre financier constant et ainsi de permettre à l’association et à ses étudiants de poursuivre et développer de nombreux projets en toute sérénité financière.

 

Pôle promotion : Éléonore Schmautz et Valentine Labaume

55628876_2189119327824411_3738716748531105792_n.jpgLa deuxième année au sein de la Grande École du Droit est une année charnière durant laquelle les élèves peuvent pleinement s’investir dans la vie associative. Il nous paraissait alors naturel de reprendre la direction du pôle promotion, car nous avions grandement aimé nous y investir en L1. 

Co-diriger le pôle promotion était ainsi l’occasion rêvée de mettre à profit les enseignements de nos prédécesseurs Tom et Dorian, ainsi que de réaliser de nouveaux projets. 

Notre attrait pour le pôle promotion provient d’un même constat : la Grande École du droit est une formation unique, nous tenant à cœur et dans laquelle nous nous épanouissons pleinement. Cependant, notre École à taille humaine demeure peu connue des lycéens et cela doit changer ! C’est précisément l’enjeu du pôle promotion : faire rayonner la GED tant auprès des lycéens que des professionnels (en coopération avec le pôle partenariats). 

Pour réaliser nos objectifs, le pôle promotion assure comme chaque année des missions très diverses. Tout d’abord, certaines sont plutôt classiques, comme la mise à jour des documentations variées de la formation (brochures, flyers), la présentation de la GED dans les lycées, la Journée Portes Ouvertes de la faculté. D’autre part, le pôle promotion innove en ciblant les élèves des lycées français à l’étranger, les passerelles ou encore en organisant la Journée des Oraux dont le format est inédit cette année. 

Enfin, il convient de souligner que la coopération demeure pour nous un objectif à part entière dans la gestion de notre pôle. En effet, le fort esprit d’École qui nous différencie d’autres formations passe également par une synergie dans la réalisation des missions de l’AEGED. 

Nous souhaitons ainsi laisser place à la prise d’initiative, l’échange, l’autonomisation afin que les premières années puissent s’épanouir au sein du pôle promotion comme nous en avons eu la chance. 

 

Pôle évènementiel : Alice Carlioz et Marine Guibert

La transformation de cet ancien pôle “Intergénérationnel” en pôle “Evénementiel”, comme son nouveau nom le laisse clairement paraître, s’observe dans son “institutionnalisation” inédite. En effet, il intègre dorénavant des évènements qui participent au rayonnement et à la visibilité de la GED, comme les Afterworks aux thèmes variés, le LLM Roadshow (événement majeur réunissant les Dean des universités étrangères où nos étudiants partent chaque année en LLM) ou encore la cérémonie de remise des diplômes permettant de renforcer les liens entre étudiants de toutes les promotions. 

Intéressées dès notre première année à la GED par l’intergénérationnel pour son aspect social et convivial, nous, Alice Carlioz et Marine Guibert, sommes d’autant plus motivées par les nouveaux enjeux que présente ce pôle qui devient central cette année, autant dans le nombre de missions qu’il s’est vu attribuer que dans l’étendue de celles-ci. 

En tant que co-chefs du pôle, nous nous appliquerons à faire de ses événements des moments enrichissants tant dans leur contenu que dans leur préparation, et tendrons à assurer une atmosphère des missions aussi stimulante et gratifiante que professionnalisante. C’est cet esprit de partage et de professionnalisation que nous aspirons à transmettre à l’ensemble des étudiants de la GED, au travers des événements dont nous a aujourd’hui été confiée la charge.

 

Pôle digital : Marine Bascop

56184303_2438184676418593_3324483924679196672_n.jpgIssue d’une filière ES au sein du Lycée Hoche, j’ai réussi à intégrer la Grande École du Droit, qui pour l’instant remplit toutes mes attentes. 

Je m’appelle Marine Bascop, et je suis chef du pôle digital de l’AEGED. 

Mon nouveau rôle s’inscrit dans un véritable fun fact. En effet, l’an dernier, lors de la Journée des Oraux, les jurys m’ont demandé ce que je me verrais faire dans l’association de la GED. Ayant toujours été attirée par la photographie, les montages vidéos, mais aussi les réseaux sociaux, j’ai répondu de façon assez ambitieuse : “l’année prochaine, peut-être que ça sera moi qui prendrai les photos lors de cette journée”. 

Et effectivement, avec de la motivation et de la persévérance, j’ai réussi à intégrer ce pôle, à la tête duquel je suis désormais. 

Cette mission est assez ambitieuse, étant donné que je suis en première année, mais je suis véritablement prête à relever le défi ! Entre photographies, vidéos et réseaux sociaux, mais surtout coopération avec les autres pôles pour l’essentiel de ces missions, je saurai me montrer réactive, disponible, efficace, et surtout motivée et déterminée. 

Entourée de mes braves et indispensables compagnons du pôle digital, je ferai en sorte que la GED rayonne davantage, à travers la promotion des évènements organisés par la GED, tant formels, comme les afterworks ou la Cérémonie de Remise des Diplômes, qu’ informels, comme le week-end d’intégration ou encore le voyage de promo. Notre objectif est de montrer à quel point cette formation est professionnalisante, en quoi ses promesses sont tenues, et enfin comment la joie de vivre y rayonne. 

 

Pôle vie étudiante : Estelle Soulas et Katia Fryda

55731107_2145636015531199_4876521458609684480_n.jpgAnimations qualitatives, soirées et événements en tout genre (non, nous ne faisons pas encore les bar mitzvah), week-end d’intégration, cérémonies… Vous l’aurez compris, le pôle vie étudiante est un fondamental, un must-have comme diraient certains. 

Je m’appelle Estelle Soulas et je suis étudiante en deuxième année à la GED. Avec Katia Fryda, nous avons le plaisir de reprendre le flambeau du pôle vie étudiante. Cette année, quelques nouveautés : le pôle événementiel et le pôle vie étudiante vont énormément travailler ensemble. Nous avons beaucoup d’idées pour continuer de faire briller ce pôle. 

Nous avons hâte de travailler avec nos camarades des différents pôles et du bureau ainsi qu’avec les élèves des différentes promotions pour former les futures fines fleurs de ce pôle exceptionnel. 

Je suis très enthousiaste en vue de cette année à l’AEGED. 

Petite soirée autour d’une bière, gros zouks dans les meilleures boîtes de la capitale, organisation de voyage et week-end d’intégration mais aussi événements et cérémonies formelles, le pôle vie étudiante est pour moi le plus diversifié. 

Je m’appelle Katia Fryda et je suis chef du pôle vie étudiante avec ma compère Estelle Soulas. A la fois chill et exigeant, ce pôle permet de développer des contacts avec les étudiants de toutes les promos ainsi qu’avec le personnel enseignant ou encore des professionnels (de quoi se faire un bon réseau en somme). Une année pleine d’enrichissement et d’aventures nous attend. 

Notre but : rendre ce pôle encore plus attractif et vivant en lui apportant toutes sortes de nouveautés pour toujours plus de fun.

 

Pôle partenariats : Jason Koehrer et Wafaa El Aryani

55730945_2088162017965711_4557042734363312128_nPôle partenariat, deux mots, une idée : trouver de nouvelles relations et entretenir celles existantes. 

Nous, Jason Koehrer et Wafaa El Aryani, sommes à la tête de ce tout nouveau pôle. 

Tout comme « Lu » nous ouvrons le champ des possibles. L’idée est de voguer vers de nouveaux horizons et d’aller à la recherche de nouvelles entreprises et cabinets d’avocats. 

A la recherche de partenariats ponctuels, pour des événements, ou permanents, pour nous accompagner tout au long de l’année, le pôle continue par ailleurs d’entretenir les relations établies avec ses partenaires, à savoir l’AFJE, la BNP et JobTeaser. 

Les étudiants qui composent ce pôle, et sans qui rien ne pourrait être fait, ont beaucoup à apprendre, mais ont encore plus à apporter. De plus, ce pôle permet le rayonnement et la visibilité de notre formation . 

Enfin, tout en étant indépendant, il est également un soutien pour les autres pôles qui composent la Grande Ecole du Droit.  Le pôle partenariat est ainsi amené à travailler avec les autres pôles pour les aider dans certaines missions ou faciliter les contacts. 

Visite du cabinet 28 Octobre Avocats

Le lundi 11 février dernier, les étudiants de deuxième année de la Grande Ecole du Droit ont eu l’opportunité et le plaisir de visiter les locaux du cabinet 28 Octobre Avocats. Cette visite a été organisée par Lara Garrido dans le cadre de notre cours de gestion de projet. Ce cours a pour objectif de professionnaliser les étudiants. Ainsi, dans cette optique, une équipe était chargée d’organiser la visite.

La GED s’appuie énormément sur les liens intergénérationnels. La découverte de ce cabinet découle directement de ce pilier puisque la rencontre a été possible grâce à un de nos alumni, Gwenael Kerveillant, actuellement collaborateur au sein du cabinet 28 Octobre. 

Cette visite a été pour nous l’occasion d’échanger avec les professionnels sur la profession d’avocat. Le cabinet recouvre plusieurs domaines du droit (contentieux commercial, droit pénal des affaires, droit du travail…). Aussi, cela nous a donné une nouvelle vision du monde des affaires que la faculté ne nous prodigue pas. L’accessibilité et la disponibilité des associés nous ont permis de poser librement nos questions. 

A la suite de cette visite, de nombreux étudiants ont été séduits par cet aspect de la profession. Les rencontres avec les professionnels nous permettent d’affuter nos projets de carrière, de se projeter mais surtout de voir le droit sous un autre angle. 

Nous remercions à ce titre Lara Garrido et Gwenael Kerveillant sans qui ces visites n’auraient pas été possibles. 

Estelle SOULAS (GED2)

capture-de28099c3a9cran-2019-03-20-c3a0-09.14.25.png

La Grande Ecole du Droit dans les locaux du cabinet 28 Octobre Avocats

 

Comme l’a mentionné Estelle, cette visite a été organisée dans le cadre du cours de gestion de projet, dispensé en deuxième année à la GED. Son objectif premier étant la professionnalisation, le professeur nous donne une consigne et encadre nos travaux tout en nous laissant une grande autonomie. Nous avions alors cette année pour mission d’organiser des visites dans divers cabinets, directions juridiques et entreprises à la suite d’un premier contact avec les établissements réalisé par Lara elle-même.

Le projet a été divisé en 4 tâches assumées par les 5 membres de l’équipe organisatrice des visites : la tâche ‘emails’, comprenant tous les contacts avec l’établissement, la tâche ‘pitch/présentation de notre formation’, la tâche ‘digitale’ (photos, vidéos, etc.) ainsi que la tâche ‘questions’, consistant en la préparation d’interrogations à formuler auprès des professionnels rencontrés lors de la visite. 

Comme vous l’aurez remarqué, chaque mission requière une réflexion et de la préparation en amont ainsi qu’un contact avec les professionnels. Ce projet participe ainsi à la ‘professionnalisation’ des étudiants en nous apprenant notamment à rédiger des mails, respecter des deadlines, savoir comment aborder un professionnel etc. Il est aussi une occasion de travailler en équipe : apprendre à répartir les tâches, désigner un chef d’équipe, collaborer… 

L’équipe organisatrice de la visite chez 28 Octobre Avocats était la première à réaliser ce projet. Les erreurs étaient ainsi inévitables mais nous ont permis d’apprendre et éviter aux autres groupes de refaire les mêmes ! 

Nous tenons ainsi à remercier Lara Garrido, notre professeur, de nous permettre de réaliser de tels projets, tout comme Gwenael Kerveillant et le cabinet 28 Octobre de nous avoir si chaleureusement accueillis ! 

Léa RIGOUTAT (GED2)