Une nouvelle aventure, un premier semestre

La (pré)rentrée

Après de nombreuses discussions via le groupe Messenger, nous, les GED1, avons enfin pu nous rencontrer pour la première fois ensemble pour assister à la réunion de prérentrée. On s’était donné rendez-vous 30 minutes en avance afin d’avoir le temps de discuter et d’apprendre à se connaître. Ce moment était vraiment rassurant. En effet, les peurs initiales de se retrouver isolé ont rapidement été oubliées. Tout le monde était très accueillant et on s’est vite rapproché(e)s, notamment grâce à la semaine d’intégration.

La semaine d’intégration

Cette semaine était une nouveauté à la GED puisque les années précédentes, il s’agissait de partir en WEI (weekend d’intégration). A travers cette semaine d’intégration, on a appris à mieux se connaître à travers différentes activités telles que des batailles d’eau ou des compétitions de danse et soirées organisées par les générations précédentes (GED2 et GED3). Même si ce n’était pas un WEI, cette rentrée reste un succès. De plus, on est passé de GEDrien à des GED1, sans oublier la tradition du parrainage. Certain(e)s se sont retrouvé(e)s avec un parrain/une marraine, et d’autre avec deux marraines. Enfin, pendant cette semaine, nous avons assisté à la réunion de rentrée officielle de la GED. Les noms qu’on nous avait donné pendant la semaine d’intégration portaient enfin un visage ! C’était notre premier contact avec la direction ainsi qu’avec certains de nos futurs professeurs.

Les cours/La vie pendant le confinement

Les trois premières semaines de cours se sont déroulées en présentiel. Ensuite, il y a eu un système d’hybridation qui a duré quelques semaines avant de passer au full-distanciel qui était beaucoup plus encouragé. Pour certains, le full-distanciel ne les dérangeait pas vraiment alors que pour d’autres, les problèmes de connexion se sont enchainés. C’est à ces moments-là que l’on s’est senti très content d’être à la GED. En effet, sans le groupe Messenger et les parrains/marraines, le semestre aurait pu être une horreur mais entre gedois nous n’avons pas hésité à s’entraider et à s’encourager mutuellement. Dès qu’une personne avait des problèmes d’internet, on le signalait au professeur. Ainsi, même si on ne pouvait pas se voir, les liens entre gedois n’ont cessé d’évoluer.

Le LLM Roadshow

Le LLM Roadshow s’est déroulé en ligne cette année. Tout d’abord, trois universités se sont présentées : Georgetown University, Cardozo University et Queen Mary, des universités très reconnues à travers le monde. En tant que GED1, c’était l’occasion de réfléchir un peu plus par rapport à cette fameuse année de LLM et d’en apprendre davantage par rapport aux différentes options qui nous sont offertes. Ensuite, plusieurs anciens élèves de la GED ont partagé leur expérience de LLM. Cette réunion était très utile mais plus que ça, cela a été un réel mood booster. En effet, le fait de voir ce qui nous attend et des anciens élèves qui sont en train de travailler dans des cadres internationaux nous a vraiment projeté dans l’avenir. Avant cet évènement, le LLM était quelque chose de très vague pour moi mais le fait d’avoir assisté à cette réunion m’a vraiment motivé à travailler pour pouvoir faire mon LLM de rêve.

L’esprit gedois persiste même pendant le confinement

Pendant le confinement, plusieurs moyens ont été élaborés afin de ramener la bonne humeur. Suite à la création d’une équipe appelée Gediconfinement, un compte Instagram ainsi qu’un compte discord ont été créés. Il y a aussi eu un débat sur l’élection présidentielle américaine. Enfin, les gedois se sont réunis autour de jeux tels que le loup-garou en ligne ou encore Among us. Ces jeux ont été beaucoup appréciés, surtout avec les premiers partiels qui arrivaient à grand pas. En plus de l’équipe gediconfinement, le pôle de promotion a finalisé le nouveau modèle de pulls de la GED !

Les premiers partiels

Etant donné que nous n’avions pas passé d’examen depuis le bac de français, ces premiers partiels ont été particulièrement stressants, notamment du fait qu’ils étaient doublés d’une incertitude. Au départ nous n’étions pas certains des conditions exactes des partiels : en ligne ? en présentiel ? quel type d’examen ? Heureusement, à quelques semaines de l’examen la plupart des professeurs ont pris des décisions : ce seraient surtout des Q.C.M. à distance. Maintenant, il ne restait plus qu’à réviser. Le seul examen qui était en présentiel était celui de droit constitutionnel mais en réalité, cela nous a donné l’opportunité de se revoir avant la fin de l’année !

La Xmas

Pour clore l’année, l’équipe gediconfinement a organisé une Xmas en ligne. Dans un premier temps, on a fait un récapitulatif de l’année, puis la direction a pu s’exprimer et enfin on a discuté entre nous dans des petits groupes. Dans un deuxième temps, des prix ont été attribués à différentes personnes suite à un quiz. L’humour et la bonne humeur étaient présents tout au long de cette soirée. On a donc terminé cette année et ce premier semestre avec le sourire aux lèvres 😉

Par Sarah INSDORF, étudiante en 1ère année à la Grande École du Droit